30 Mai

Le crédit s’impose pour acheter à un bien immobilier à Marseille !

Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Marseille. Évidemment, vu les prix de l’immobilier dans la cité phocéenne, pour acheter le crédit s’impose. Cela vous fait peur ? Sachez pourtant que tout le monde a recours au crédit pour devenir propriétaire. Et même nos voisins européens…

Le Crédit Foncier publie une étude sur le crédit immobilier résidentiel dans les 28 pays de l’Union européenne. Évidemment, son recours reste très disparate d’un pays à l’autre. Au sein de l’Europe, la France se situe dans une position médiane, à un niveau proche de celui de son voisin allemand (encours par ménage propriétaire égal à 51 700 €). Les encours de crédits immobiliers y représentent 67 % du revenu disponible brut des ménages, proportion quasi identique à la moyenne européenne (68 %), et bien en deçà de certains pays comme le Danemark (202 %) ou les Pays-Bas (139 %). Enfin, la France se distingue par un niveau très bas de tarifications ; alors même que les crédits immobiliers distribués le sont à taux fixe (98 % de la production), la France affiche les taux d’intérêt de crédit immobilier les plus attractifs parmi les grands pays européens : 1,56 % au 2nd semestre 2017, à comparer à 1,83 % en Allemagne, 1,92 % en Espagne, 2,05 % au Royaume-Uni et 2,42 % aux Pays-Bas.

•    C’est en Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Royaume-Uni et Suède, soit 18 % de la population européenne) que les ménages sont les plus endettés. En effet, l’encours moyen par ménage propriétaire s’élève à 81 800 euros, soit deux fois la moyenne européenne. Il s’explique notamment par le dynamisme des marchés, des durées de crédit plus longues, un recours au crédit in fine, une fiscalité et des traditions culturelles plus favorables par rapport au crédit.
•    Dans le sud de l’Europe (Chypre, Espagne, Grèce, Italie, Malte et Portugal), les ménages sont globalement moins endettés : l’encours moyen par ménage propriétaire s’élève à 26 900 euros, soit 35 % de moins que la moyenne européenne ; un niveau qui s’explique en particulier par les conséquences de la dernière crise économique (cette étude mesure les encours, soit le stock de crédits et non la production nouvelle).

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée