7 Oct

Les maisons à Marseille 8e sont-elles économes en énergie ?

Vous cherchez à acheter une maison à Marseille dans le 8e arrondissement ? En matière de consommation en énergie et le taux d’émission de CO2, Marseille fait-elle figure de bonne élève ? Dans une enquête sur l’état du DPE en France, SeLoger a analysé les performances énergétiques du parc immobilier phocéen qu’un rapport de l’administration du développement durable qualifie « d’habitat indigne et dégradé d’une rare ampleur ». Voici où se trouvent les logements les plus (et les moins) énergivores de Marseille.

Les 11e et 12e Marseillais peu gourmands en énergie
En termes de diagnostic de performance énergétique (DPE), les meilleurs scores ont été enregistrés dans les 11e (La Millière, La Pomme) et 12e (Les Caillots, La Fourragère) arrondissements de Marseille. En effet, les données qu’a compilées SeLoger y font d’état d’une consommation annuelle se limitant à 155 kWh/m². Si ce score ne permet pas (à 5 kWk près !) aux logements des 11e et 12e marseillais de prétendre à une étiquette énergétique de classe C (entre 91 et 150 kWh/m²/an), force est de constater qu’ils restent dans la moyenne.

DPE : l’hyper-centre de Marseille est à la traîne
Il ressort de l’étude de SeLoger que les médailles d’argent et de bronze au classement des arrondissements phocéens dont l’habitat est le moins bien isolé et consomme le plus d’énergie reviennent aux 6e et 3e Marseillais avec une consommation annuelle de 191 kWh/m². C’est donc peu dire qu’en termes de DPE, l’hyper-centre de Marseille a encore des efforts à fournir ! Ce résultat a toutefois de quoi surprendre, car si le 3e (Saint-Lazare, Belle de Mai) abrite de nombreux logements dégradés (voire parfois indignes !), souvent situés dans de petites copropriétés datant d’avant 1949, le 6e (Castellane, Lodi) compte, quant à lui, parmi les arrondissements les plus aisés de la ville.

Bon à savoir : le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui fournit au futur acheteur/locataire d’un logement une estimation de sa consommation énergétique ainsi que de son taux d’émission de gaz à effet de serre. Il est obligatoire depuis 2006 pour les ventes et depuis 2007 pour les locations.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée